Plus d’un millier de Métallos en chômage sur la Côte-Nord

De nombreux Nord-Côtiers sont contraints de réclamer de l'assurance-emploi

La crise économique qu’engendrent les mesures sanitaires touche tous les secteurs. Près de 200 syndiqués Métallos sur la Côte-Nord ont été mis à pied dans la première semaine. Ils seront plus de 1000 Métallos au chômage d’ici quelques jours.

Les alumineries et les compagnies minières ont encore l’autorisation d’opérer leurs installations. Chaque grande entreprise réduit ses activités à son rythme. Dans les PME, la réorganisation s’effectue autour des services essentiels. Le coordonnateur des Métallos de la Côte-Nord Nicolas Lapierre constate que toute l’inquiétude porte maintenant sur la durée de la période de risque de propagation de la COVID-19.

Selon Nicolas Lapierre des Métallos, cette crise est aussi cruelle pour les travailleurs à petits salaires que les commerçants et entrepreneurs angoissés par la situation.