Plusieurs Nord-Côtiers se qualifient enfin à la PCU

La députée souhaite la réouverture des bureaux fédéraux offrant des services essentiels

L’accès à la Prestation canadienne d’urgence PCU s’améliore lentement. Plusieurs Nord-Côtiers ont réussi à se qualifier et obtenir de l’aide du gouvernement fédéral, assure la députée de Manicouagan Marilène Gill.

L’organisme Action Chômage Côte-Nord dénonce toujours la fermeture des bureaux du gouvernement du Canada, alors qu’il y a un nombre record de demandes. Les bureaux de l’édifice Jos-Hébert à Sept-Îles dispensent des services essentiels selon la directrice Line Sirois, et les agents en télétravail sont encore difficiles à rejoindre.

La députée du Bloc Québécois Marilène Gill voit tout de même que le gouvernement Trudeau reprend le dessus pour une meilleure gestion de la crise du coronavirus. Elle pense que les pressions de la population et de l’opposition ont contribué à faire bouger les choses pour une réponse plus adéquate aux entreprises et aux citoyens. L’agence de Revenu Canada est plus facilement accessible, malgré 8,2 millions de demandes à traiter en deux semaines.