Port-Cartier a peut-être évité une tuerie

Le Journal La Presse rapporte ce matin que la Sûreté du Québec a procédé à l’arrestation de Dimitri Xenos à Port-Cartier, alors qu’il possédait trois armes de guerre, dont deux semi-automatiques s’apparentant à des AK-47.

Il était aussi à la recherche de grenades auprès d’employés du Pub St-Bernard, où il travaillait comme plongeur. Selon des témoins interrogés par les enquêteurs de la police, il souhaitait décharger ses armes à l’école secondaire de Port-Cartier.

La Presse rapporte qu’il aurait aussi confié à des connaissances qu’il souhaitait «mettre à prix» pour 2000$ la tête d’une autre employée du Pub qui avait refusé sa demande d’amitié sur Facebook.  Le suspect aurait affirmé qu’il allait entrer au Centre Éducatif L’Abri de Port-Cartier et tirer partout.

Dimitri Xenos aurait aussi dit qu’il irait au Café-théâtre Graffiti et que les gens seraient mieux de se coucher par terre à son arrivée. Dimitri Xenos comparaîtra le 14 octobre au palais de justice de Sept-Îles. Il devrait d’abord obtenir une ordonnance d’évaluation psychologique.