Possible vente des activités d’ArcelorMittal

Les deux alumineries de la Côte-Nord et ArcelorMittal font partie des plus grands employeurs pollueurs du Québec, rappelle l'étude de l'IRIS. (Photo: ArcelorMittal mines Canada 2013)

En manque de liquidité, la multinationale ArcelorMittal pourrait vendre ses actifs au Canada, principalement situés à Fermont et Port-Cartier. L’agence internationale spécialisée Bloomberg affirme qu’Arcelor étudie le potentiel de ses activités de minerai de fer.

La filiale canadienne aurait une valeur de 2 milliards de dollars US. Or ArcelorMittal a déclaré en août qu’elle prévoyait débloquer 2 milliards $ de son portefeuille.

Le sidérurgiste qui a son siège social au Luxembourg, évolue dans un environnement difficile en Europe. Pour l’instant, aucune décision de vendre n’a été prise, mais les administrateurs attendraient une étude concernant la filiale ArcelorMittal Mines Canada.