Pour le préfet de la Minganie Luc Noël, tout le développement économique à venir doit être durable

Le préfet de la Minganie Luc Noël recevait hier à Havre-Saint-Pierre la députée de Duplessis et ministre responsable de la Côte-Nord Kateri C Jourdain pour sa première annonce de 2023, 1,2M$ pour le tourisme. (Photo Facebook)

Luc Noël soutient à fond le développement touristique. Le préfet de la Minganie dit non au harnachement hydroélectrique de la rivière Magpie et si un promoteur propose l’ouverture d’une deuxième mine sur le territoire, il devra prouver ses intentions d’opérer en respectant l’environnement. Luc Noël s’affiche clairement contre le développement à tout prix.

Les projets industriels en Minganie doivent maintenant respecter les concepts du développement durable pour le préfet de la MRC qui s’étend de Sheldrake à Natashquan.

Extrait: Luc Noël, préfet MRC Minganie

L’avenir de la rivière Magpie est un très bon exemple, selon le préfet de la Minganie. Même le milieu politique régional n’accepterait pas un projet de barrage comme celui en fin de construction sur la rivière Romaine pour Magpie, selon, Luc Noël.

Axe prioritaire : le tourisme

À la suite de l’annonce de la création d’un fonds de 1,2M$ pour un circuit touristique en Minganie par la députée ministre Kateri C. Jourdain hier au Havre, le préfet Noël souhaite surtout voir l’ouverture de nouveaux «Bed & breakfast». L’argent servira à diversifier l’offre d’hébergement, de restauration et d’activités aux visiteurs.

Entrevue avec: Luc Noël, préfet MRC Minganie

La saison touristique s’allonge en Minganie et la clientèle québécoise a considérablement augmenté avec la pandémie sur la Côte-Nord, constate Luc Noël. Il croit que l’annonce possible en 2023 de l’acceptation par l’UNESCO de la candidature de l’île d’Anticosti comme site du patrimoine mondial va ajouter de la clientèle touristique internationale.