«Pour toi Flora» ne laisse personne indifférent

(Crédit CBC Radio-Canada)

Diffusée à la télé de Radio-Canada à partir de ce soir, la série Pour toi Flora nous ramène au cœur des traumatismes sur plusieurs générations, créé par les pensionnats autochtones chez les familles des communautés. La fiction dramatique disponible sur Ici extra a fait réagir les Québécois et les Premières nations pour son réalisme saisissant.

Le grand-père mohawk de l’auteure et réalisatrice Sonia Bonspille a fréquenté un pensionnat autochtone. Elle a écrit le scénario à l’époque de la Commission Vérité et Réconciliation pour sortir dans l’année des excuses du pape aux survivants.

La série nous décrit à la fois la réalité dans les pensionnats, explore les réalités intergénérationnelles et nous montre des voie de guérison. La comédienne d’Uashat Ève Ringuette joue rôle de Flora à 30 ans.

Les commentaires sont remplis d’amour, d’appréciation pour l’éclairage historique chez les non-autochtones et de satisfaction chez les jeunes Innus qui ont l’impression de mieux comprendre leurs grands-parents et parents, nous disent Ève Ringuette et Sonia Bonspille.

Entrevue avec: Ève Ringuette, comédienne innue et Sonia Bonspille, réalisatrice