Près d’un lit sur cinq pourrait être libéré dans les hôpitaux de la Côte-Nord

Le taux d’occupation des patients ne requérant plus de soins dans les hôpitaux atteint des sommets avec 19,3% pour la Côte-Nord d’après les données du Ministère de la Santé et des Services Sociaux. 

Hier, l’urgence de Sept-Îles était à un taux d’occupation des lits de 210%. Sur les 7 derniers jours, elle a débordé 4 fois. La situation est pire à l’urgence de l’hôpital le Royer de Baie-Comeau où la capacité d’accueil a été dépassée sans exception pendant les sept derniers jours. 

Si le débordement peut s’expliquer en partie par les départs en vacances qui contraignent les hôpitaux à réduire leur nombre de lits, un autre chiffre interroge : le taux d’occupation des patients ne requérant plus de soins dans les hôpitaux. 

Il est de 19.3 % d’après les données les plus récentes du MSSS en date du 23 juillet. C’est donc presque un lit sur 5 qui pourrait être libéré.

Qui sont ces patients ? 

Le ministère explique qu’il s’agit d’usagers « dont la condition requiert toujours des soins et des services, mais il n’est plus nécessaire, en termes de spécificité ou d’intensité, qu’ils soient dispensés dans les lits de courte durée du centre hospitalier de soins généraux et spécialisés ». 

Ce sont donc des patients en attente d’être transférés dans un centre d’hébergement ou dans un service qui n’est pas dans l’hôpital. 

Ailleurs au Québec

Pour l’ensemble du Québec, ce taux d’occupation des usagers ne requérant plus de soins en centre hospitalier s’élève à 13 %. La Côte-Nord est la région la plus touchée au Québec, suivie par l’Estrie. La cible fixée par le ministère est de 8%.