Quand la baisse des signalements inquiète la DPJ Côte-Nord

Depuis la fermeture des écoles, les signalements sont en baisse de 36% à la DPJ Côte-Nord. La directrice Marlene Gallagher s’en inquiète puisqu’elle ne signifie pas que les familles confinées derrière des portes closes vont bien.

Dans certains milieux familiaux, les enfants ont perdu leur filet de sécurité avec l’arrêt des services de garde et scolaire, croit la directrice de la DPJ Côte-Nord. Actuellement, ce sont les policiers qui sont présents dans les familles au besoin.

Par contre, le personnel de la DPJ Côte-Nord s’est adapté et multiplie les interventions à distance auprès des familles d’accueil ou d’enfants faisant l’objet de suivis, nous dit Marlene Gallagher.

La directrice en protection de la jeunesse Marlene Gallagher invite les citoyens de la Côte-Nord à être bienveillants et solidaires et ne pas hésiter à appeler s’il semble y avoir une crise dans une famille du voisinage.

Entrevue avec la directrice de la protection de la jeunesse sur la Côte-Nord Marlene Gallagher