Québec présente son plan « responsable » de la rentrée scolaire

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a présenté, mercredi matin, le plan « responsable » de la rentrée scolaire qui doit s’effectuer dans quelques semaines au Québec.

La rentrée ne sera donc pas aussi « normale » que le ministre l’aurait souhaité lorsqu’il s’est adressé aux médias en juin dernier. Les élèves auront toutefois un certain retour à la normalité.

La révision de ce plan de match du gouvernement Legault s’explique par la hausse du nombre de cas de COVID-19 dans certaines régions de la province, mais aussi, par la propagation du variant Delta.

D’entrée de jeu, le masque ne disparaîtra pas complètement dans les écoles de la province. Il sera conservé lors des déplacements dans les aires communes des établissements scolaires.

Les élèves devront garder le couvre-visage dans leurs déplacements en autobus. Ils auront également un siège assigné.

Dans les classes, autant au primaire qu’au secondaire, les jeunes pourront retirer le masque. Il ne sera pas requis à l’extérieur et dans les services de garde. Pour le personnel, les recommandations de la CNESST seront appliquées.

Le ministre Roberge a également précisé que les bulles-classes ne seraient pas présentes à la rentrée 2021, une décision qui était essentielle pour permettre le retour des cours à option, du sport-études et des rencontres entre les jeunes de différentes classes.

Vaccination & passeport vaccinal

La vaccination des 12-17 ans avance rondement au Québec. En date d’aujourd’hui, le ministre Roberge soutient que près de 83 % des jeunes ont reçu une première dose. Ce chiffre s’élève à 77% pour les personnes adéquatement vaccinées.

Le ministre se dit très satisfait des chiffres obtenus jusqu’à maintenant, mais il y a encore des efforts à faire en amont de la rentrée.

La ministre déléguée à l’éducation, Isabelle Charest, a confirmé que les élèves du secondaire devraient présenter un passeport vaccinal pour participer à certaines activités parascolaires dont celles qui comportent un haut risque de transmission. Les modalités seront présentées prochainement, a expliqué madame Charest.

 

Ventilation

Plus tôt cette semaine, les pédiatres ont transmis un avis au gouvernement Legault, ainsi qu’au directeur de la Santé publique, Horacio Arruda, expliquant qu’ils recommandaient le retour en classe sans masque pour les élèves du primaire et du secondaire « selon le taux de vaccination ».

Rappelons que M. Roberge avait également convenu que l’ensemble des classes du Québec seraient dotées d’un lecteur de Co2 informatisé pour surveiller la qualité de l’air. Un appel d’offres a été lancé à cet effet au cours de la période estivale.

Le ministre a indiqué que les lecteurs de Co2 seront distribués au fil des prochains mois, partout au Québec.

De son côté, le Parti libéral juge que Jean-François Roberge a attendu trop longtemps avant de mettre en application le plan pour la qualité de l’air dans les écoles.