Québec subventionne la récupération du bois brulé

(Photo Sopfeu)

Le gouvernement du Québec a dévoilé lundi différentes mesures, notamment des aides financières bonifiées, pour favoriser la récupération du bois brûlé dans les forêts du domaine de l’État. De telles mesures étaient réclamées par les entreprises forestières comme Arbec Port-Cartier.

L’ampleur des incendies en 2023 incite Québec à financer davantage son Programme d’investissements dans les forêts publiques. La capacité opérationnelle des entreprises forestières à récupérer le bois dans les superficies affectées sera considérée dans les octrois.

Réparer les chemins multiusages

Le gouvernement a aussi bonifié le budget attribué au Programme de remboursement des coûts pour des activités d’aménagement forestier sur des chemins multiusages, afin de faciliter l’accès aux forêts brûlées.

«La vitalité de l’industrie forestière est essentielle pour maintenir le dynamisme économique des régions du Québec. C’est pourquoi nous avons agi promptement afin de permettre une récupération rapide des bois brûlés et, ainsi, de limiter les pertes», calcule la ministre des Ressources naturelles et des Forêts Maïté Blanchette Vézina.

La Côte-Nord et le Québec vivent une situation exceptionnelle en matière de feux de forêt, qui a débuté tôt au printemps. Les superficies touchées en 2023, qui dépassent plus de 1,5 million d’hectares, sont largement au-dessus de la moyenne des dernières décennies.