15 % des Septiliens et 11 % des Port-Cartois n’ont pas de médecins de famille

Plusieurs ministres ont reconnu la désuétude de l'urgence à l'Hôpital de Sept-Îles. Des investissements de 159M$ sont enfin prévus.

La pénurie de médecins de famille à Sept-Îles et Port-Cartier complique la vie des personnes fragiles. Une dame de Sept-Îles qui a un diagnostic et des prescriptions renouvelables, nous a expliqué récemment comment il lui devenait difficile de renouveler ses médicaments depuis que son médecin a quitté la région. Elle est en attente de se voir attribuer un nouveau médecin de famille depuis un an.

L’urgence de l’Hôpital de Sept-Îles devient sa seule option pour voir un médecin et l’attente est souvent très longue. Environ 15% de la population de Sept-Îles n’a pas de médecin de famille, soit 1512 personnes en attente, dont 28 sont jugées prioritaires. Le Guichet d’accès à un médecin de famille montre une situation un peu plus enviable à Port-Cartier où 89% des gens ont accès à un médecin de famille.

La députée de Duplessis Lorraine Richard croit qu’au-delà de la pénurie de médecins, de mauvaises décisions compliquent l’accès à des soins médicaux

Lorraine Richard, députée de Duplessis

La députée de Duplessis affirme que sur le terrain la réalité est plus inquiétante que ce dont présument les statistiques du CISSS Côte-Nord. Lorraine Richard propose de décentraliser le recrutement de médecins par les équipes de Havre-Saint-Pierre, Sept-Îles et Port-Cartier. Elle est intervenue auprès de la ministre de la Santé la semaine dernière concernant la situation à Port-Cartier où l’urgence a réduit ses services à quelques reprises.