Recul prononcé du marché immobilier à Sept-Îles

Les ventes résidentielles ont fléchi pour une deuxième année consécutive à Sept-Îles et sur l’ensemble de la Côte-Nord.

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec établies d’après la base de données provinciales Centris des courtiers immobiliers.

Le recul des ventes de maisons unifamiliales s’est chiffré à -27% pour Sept-Îles, tandis qu’à l’échelle de la province on parle de -13%. 188 maisons unifamiliales ont changé de mains en 2023 à Sept-Îles.

Ensemble de la Côte-Nord

Le ralentissement s’observe dans l’ensemble de la région, mais de manière moins prononcée. Un nombre total de 535 transactions ont été recensées pour l’année, une diminution de 16 % par rapport à 2022.

En ce qui a trait au Québec les ventes résidentielles se chiffraient à 75 853 en 2023.

Prix médian

Quant au prix médian des unifamiliales, il s’est établi à 245 000$ à Sept-Îles (+7%). À titre de comparaison, il est de 172 500 $ à Baie-Comeau (+8%).

Pour l’ensemble de la province, le prix médian des unifamiliales s’est établi à 416 500 $, soit une variation nulle (0 %) par rapport à 2022.