Réjean Porlier a eu l’impression de parler au PDG d’Air Canada en s’adressant au ministre Fitzgibben

Les annulations d'Air Canada à Sept-Îles se multiplient.

Le lobbying des compagnies aériennes existantes explique le refus de Québec de soutenir la Coop TREQ, croit l’ancien maire de Sept-Îles Réjean Porlier, qui a changé le nom de sa page Facebook «Pour une desserte aérienne démocratique, équitable et durable». Il affirme avoir eu l’impression d’obtenir les réponses du PDG d’Air Canada lorsqu’il a questionné le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibben dans le dossier.

Réjean Porlier continuera de promouvoir la solution coopérative devant le Premier ministre Legault, qui a affirmé qu’il aidera les transporteurs existants comme Air Creebec avant d’encourager l’entrée d’un nouveau joueur dans l’industrie. L’ancien maire de Sept-Îles ne dit pas non à l’idée de s’inscrire lui-même comme lobbyiste pour contrer ceux d’Air Canada.

Entrevue avec l’ancien maire de Sept-Îles Réjean Porlier

Dane une Infolettre envoyée à ses membres lundi, la Coop Treq exprime son désespoir de devoir reporter le lancement de ses opérations, puisque le ministre François Bonnardel retarde la présentation d’une politique québécoise sur le transport aérien en région.