Réjean Porlier critique le ministre Fitzgibbon qui questionne la Coop TREQ

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles. d

Le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibben a questionné cette semaine le plan d’affaires de la coopérative de transport aérien régional TREQ. L’ancien maire de Sept-Îles Réjean Porlier estime que le ministre de la CAQ agit comme un lobbyiste d’Air Canada.

Il écrit imaginer que le PDG d’Air Canada lui a dit «Good job my body, you are the best!». Réjean Porlier affirme mieux comprendre l’attitude du ministre qu’il a rencontré un peu avant les Fêtes avec cinq ex-collègues maires et mairesses favorables au projet Coop TREQ.

«Cette rencontre avec le Ministre aurait été dirigée par le PDG d’Air-Canada, qu’elle n’aurait pas été différente, se souvient l’ancien maire de Sept-Îles Réjean Porlier. Le Ministre nous a traités de Trequiste. Il a même affirmé qu’il y a une bonne compagnie au Québec : Air Canada.»

Réjean Porlier se demande qu’est-ce que le ministre responsable d’Investissement Québec a vu dans le plan d’affaires de la Coop TREQ, que le gouvernement fédéral et les investisseurs privés qui soutiennent le projet n’ont pas vu. «Le ministre est en mission de démolition contre TREQ avec un manque flagrant d’écoute et de respect des régions du Québec», conclut l’ancien maire de Sept-Îles.

Le ministre Pierre Fitzgibbon a répondu à une députée libérale à l’Assemblée nationale mercredi, que «plusieurs choses ne tiennent pas la route dans la proposition de TREQ». De son côté le ministre des Transports François Bonnardel a invité l’opposition à être patiente. Son plan de relance du transport aérien régional sera dévoilé bientôt.

La CSN et le Parti Québécois ont aussi vivement critiqué le gouvernement de la CAQ cette semaine dans ce dossier. Le président de la CSN Côte-Nord, Guillaume Tremblay calcule que le gouvernement subventionne des billets vendus hors de prix.

Lire aussi : Le PQ et la CSN s’unissent derrière le projet de Coop en Transport aérien régional