Réjean Porlier désapprouve le transfert de fonctionnaires à Baie-Comeau, mais pas à Sept-Îles

Le gouvernement favorisera le télétravail pour les emplois transférés en région.

Le plan de régionalisation annoncé par Québec en février, qui vise le transfert de 5000 emplois de fonctionnaires, priorise les MRC où l’indice de vitalité économique est le plus faible. L’ancien maire Réjean Porlier ne voit pas la logique d’inclure Baie-Comeau et pas Sept-Îles si le gouvernement cherche à offrir des services de proximité.

La Côte-Nord est constituée de deux pôles. Une décentralisation des services pour les rapprocher de la population sur un aussi vaste territoire implique la présence de bureaux à Baie-Comeau et Sept-Îles, défend Réjean Porlier.

L’ancien maire calcule que le gouvernement de François Legault a aboli plus de postes en région depuis son élection en 2018, qu’il propose d’en créer avec son plan 2022-2028.

Réjean Porlier rappelle que le gouvernement va procéder par attrition et afficher les nouveaux emplois. Ce sont principalement des citoyens résidant déjà dans les villes dévitalisées ciblées qui vont s’y intéresser, pense-t-il. Lire aussi : Le transfert de fonctionnaires québécois vise à endormir les régions, selon Réjean Porlier