Réjean Porlier est favorable à l’implantation de Coop TREQ région par région

Le transporteur s'équiperait d’une flotte d'appareils Bombardier Q400 de 78 places, pour offrir des prix abordables (photo treq.ca)

L’annonce du cofondateur de la coopérative en transport aérien régional Serge Larivière à Sept-Îles mardi soir de lancer le projet une région à la fois, ne déplait pas à l’ancien maire Réjean Porlier. Il estime que la Coop reçoit suffisamment d’appuis sur la Côte-Nord pour être parmi les premières régions desservies par un transporteur aérien coopératif.

Réjean Porlier a réuni 250 personnes, dont plusieurs leaders régionaux mardi soir, lors d’une soirée conférence avec des experts en transport aérien. La solution TREQ est apparue la meilleure option pour la Côte-Nord.

Lire aussi : Sept-Îles et la Côte-Nord se mobilisent derrière la solution de TREQ en transport aérien

Réjean Porlier préférait le projet initial avec une Coop TREQ qui se déploie dans toutes les régions du Québec. Par contre, le gouvernement québécois impose des règles défavorables à TREQ, qui devra s’adapter pour survivre, estime Monsieur Porlier.  

Entrevue avec Réjean Porlier

Coop TREQ propose de concurrencer Air Canada avec des avions pouvant accueillir autant de passagers que le gros transporteur. La coopérative fait le pari qu’un meilleur service avec plus de vols va entraîner une hausse marquée du nombre de voyageurs intéressés à prendre l’avion.