Réjean Porlier, un fidèle partisan d’une coop de transport aérien

La coopérative de transport aérien TREQ conclu une entente pour l'utilisation d'appareils Bombardier Q400.

Le maire de Sept-Îles est de plus en plus confiant de voir naître le projet de Coop panquébécoise TREQ, présenté à l’Assemblée des MRC de la Côte-Nord la semaine passée. Le pari est d’utiliser les bons appareils et d’offrir des billets Sept-Îles/Montréal aller-retour pour 425$, a écrit Réjean Porlier sur sa page Facebook hier.

Le maire affiche sa confiance envers l’homme d’affaires Serge Larivière, derrière le projet TREQ. L’idée est de faciliter les déplacements à coup minimum et stimuler le développement économique en région.

Le maire Porlier se dit conscient du défi. Coop TREQ devra faire face à la résistance d’Air Canada qui recommence déjà à offrir des billets à bon prix en espérant décourager la concurrence. Réjean Porlier soutiendra la campagne de membership de la nouvelle coopérative de transport aérien.

Dans son message d’hier, le maire précise aussi que les démarches ont été faites pour la reprise du transport interrégional par autobus. Les municipalités de Sept-Rivières et de la Minganie contribuent financièrement.