RETRO 2023 | Feux de forêts, événement de l’année

Photo SOPFEU

Comme chaque année, macotenord.com dresse un bilan de l’année en quelques nouvelles. Si on doit retenir un événement de cette année 2023, ce sont les feux de forêts.

Des milliers d’habitants évacués de leurs lieux de résidence par menace d’incendie, qui aurait cru ça possible chez nous. Et pourtant c’est bien arrivé au mois de juin dernier.

Des mégafeux de forêts ont forcé les évacuations obligatoires des habitants des secteurs du Lac-Daigle, des Plages et de Moisie ainsi que de Maliotenam, principalement en raison d’une qualité de l’air dégradé par les événements.

La conférence de presse du 2 juin dernier (Photo Benjamin Ducornait – macotenord.com)

On se souvient du visage fermé du maire de Sept-Îles, Steeve Beaupré, en ce matin du 2 juin 2023, lors d’une conférence de presse de dernière minute pour annoncer à la population la mise en place de l’état d’urgence et d’évacuations de population.

Ce qui s’en ai suivi, on ne l’a pas oublié non plus. Cette arrivée massive de services d’urgences de partout dans la province qui a fait en sorte qu’il y avait davantage de paramédics, de pompiers, de policiers et de militaires qu’il n’y en avait jamais eu à Sept-Îles.

On se souvient même des numéros qui avaient été donnés aux feux les plus menaçants de la Côte-Nord… 215, 378, des nombres qui resteront.

Les pompiers de partout au Québec en renfort à Sept-Îles (Photo Benjamin Ducornait – macotenord.com)

Au total ces évacuations auront duré quatre jours. Le secteur de Sept-Îles-Moisie-Maliotenam a été le deuxième endroit de la province où il y a eu le plus de familles touchées par des évacuations en raison des feux de forêts de 2023. 

Mais la crise aura duré longtemps, puisque la qualité de l’air, elle, a été impactée pendant plusieurs semaines jusqu’à l’extinction complète de ces feux de forêts.

La fumée visible depuis Sept-Îles (Photo Benjamin Ducornait – Macotenord.com)

Que retient on de ces incendies?

Selon la SOPFEU, on a tiré des leçons de ces événements climatiques. Une collaboration nouvelle avec les Forces armées canadiennes en fait partie puisque jusqu’à 350 militaires sont venus combattre les incendies de la Côte-Nord, après une formation de base sur le terrain.

On retient également une gestion de crise qui a été saluée de toute part. Le leadership du maire de l’époque Steeve Beaupré a été remarqué par ses homologues et par la population. La réponse de tous les paliers politiques a aussi été irréprochable puisque l’aide est arrivée rapidement de partout.

La Force opérationnelle de Sept-Îles a libéré les arénas ce jeudi 15 juin. (Photo Jean St-Pierre -macotenord.com)

Même la population a bien agi. Les populations ont évacué dans le calme, démontrant une fois de plus cette résilience de la population nord-côtière. Aucune introduction par effraction n’a été signalée à la police. Bref, dans la gravité de cette crise, on peut dire que Sept-Îles s’en ai bien sortie.

Mais il reste ces milliers d’hectares partis en fumée et qui ont transformé une grande partie de la Côte-Nord. Le récent palmarès des mots les plus recherchés sur google en 2023 nous a d’ailleurs démontré que ces feux ont préoccupé tous les québécois puisque «SOPFEU» était dans le top 10 des mots les plus recherchés chez nous.