Rio Tinto accroît son soutien à la prévention de la violence envers les femmes de la Côte-Nord

(Photo fournie par Rio Tinto)

En cette première journée d’activés contre la violence fondée sur le sexe, Rio Tinto augmente son soutien financier aux organisations locales qui aident les personnes subissant de la violence familiale, dans les régions du monde où elle opère. Elle financera un centre d’aide à Labrador City et quatre sur la Côte-Nord.

Rio Tinto et ses filiales IOC et Fer & Titane investissent dans Autour d’Elles, Maison d’Aide et d’Hébergement Sept-Îles, le Centre d’hébergement Tipinuaikan d’Uashat, le Centre de santé Mashtishanitshuap à Ekuanitshit et auprès du Volet des Femmes de Havre-Saint-Pierre.

17 organismes au Canada

Pour la troisième année de suite, la multinationale s’implique en donnant des moyens comme des lieux de refuge, des conseils, de l’éducation, des formations et des ateliers à des organisations humanitaires. Pour 2022, Rio Tinto a fait passer sa contribution à 450 000 dollars au Canada. Dix-sept organisations en profiteront.

Le chef de la direction de Rio Tinto Aluminium, Ivan Vella, juge troublant de constater que la violence conjugale envers les femmes est encore trop courante. «Chez Rio Tinto, nous croyons que chaque personne a le droit de se sentir en sécurité. Nous voulons contribuer à la fois à prévenir la violence conjugale et à protéger les gens», déclare-t-il.

La coordonnatrice du Centre le Volet des Femmes en Minganie, Francine Blais rappelle le rôle important des organismes de proximité pour l’amélioration de la condition de vie des femmes. L’apport de la compagnie contribue à la mission des centres de la région.

Lire aussi : Des organismes de Sept-Îles-Uashat se mobilisent pour 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes