RSEQ salue le grand dynamisme des Innus pour contrer l’exode des sportifs des communautés

Les Atanukan s'exercent avec le nouveau Centre d'entraînement cognitif dirigé par Mélodie Bouchard. (photo Facebook Atanukan)

Le RSEQ Côte-Nord appuie sans réserve la démarche du conseil des Innus d’Uashat mak Mani-utenam pour faire reconnaître comme accréditation sport-études au ministère de l’Éducation, le Centre d’entraînement de l’école Manikanetish et son programme hockey. «Toutes les initiatives pour contrer l’exode des jeunes sportifs dans nos communautés sont bienvenues», commente le directeur Éric Boucher.

Le PDG du Réseau du sport étudiant pour tout le Québec Gustave Roel a pris le temps de se déplacer à Uashat pour participer à deux jours de réflexion appelés «Cercle de mise en jeu» pour discuter avec ITUM, des fonctionnaires du ministère de l’Éducation et des sports, ainsi que le président de Hockey Québec Jocelyn Thibault, de la place des équipes autochtones dans les réseaux de compétition.

Les Atanukan évolueront cette saison dans deux ligues de hockey, soit scolaire et civile. La réflexion se poursuit depuis plus d’un an pour harmoniser le secteur scolaire avec les associations de hockey mineur pour améliorer l’offre de services dans chaque région. Selon le directeur du RSEQ Côte-Nord Éric Boucher, il faut se réjouir du travail précurseur des dirigeants Innus, qui va servir à tout le monde.

Entrevue avec Éric Boucher, directeur RSEQ Côte-Nord

Les équipes sportives et les athlètes des écoles innues de la Côte-Nord se retrouvent en nombre grandissant dans le réseau en volleyball et badminton surtout. L’intégration harmonieuse des autochtones constitue une force dans les réseaux de la compétition de la grande Côte-Nord, remarque Éric Boucher.