Sept-Îles et la Côte-Nord se mobilisent derrière la solution de TREQ en transport aérien

Plusieurs leaders régionaux ont assisté à la soirée conférence sur le transport aérien, dont Kenny Régis, Marcel Furlong, Serge Larivière, Mirka Boudeau, Rjean Porlier et Martin St-Laurent.

Encouragé par la présence d’environ 250 personnes ce mardi soir à la Salle JMD, dont plusieurs leaders, maires, préfets, la députée, le chef et des gens d’affaires, l’ancien maire Réjean Porlier va poursuivre son implication pour la solution coopérative aux problèmes de transport aérien. Présent à Sept-Îles, le cofondateur de Coop TREQ, Serge Larivière a été impressionné par l’ampleur des appuis sur la Côte-Nord.

«Une bonne idée ne meurt jamais. On continue!, a proclamé Serge Larivière. On va y arriver, même si Québec ne veut pas aider». Il croit que la coopérative en transport aérien peut s’implanter région par région. Les conditions sont bonnes à Sept-Îles.

La soirée conférence à la Salle Jean-Marc-Dion proposait de voir le problème autrement, soit en termes d’enjeux de développement et non commerciaux. Les Québécois voyagent beaucoup moins pour des vols intérieurs que les Ontariens, parce que les billets sont trop chers et les horaires peu intéressants, ont commenté les experts Robert Laplante et Mehran Ebrahimi. Il faut développer une offre plus adéquate pour augmenter le trafic aérien en région.

Réjean Porlier a obtenu aussi des appuis à l’extérieur de la Côte-Nord, notamment de l’ancien député en Gaspésie Gaétan Lelièvre, qui a souligné le dynamisme impressionnant de Sept-Îles avec un rassemblement de 250 personnes un mardi soir d’été.