Sept-Îles s’en sort un peu mieux qu’ailleurs en transport aérien

La situation est appelée à s'améliorer à l'aéroport de Sept-Îles. (Photo Jean St-Pierre, Macotenord.com)

L’aéroport de Sept-Îles n’est pas épargné par les annulations et les reports des vols réguliers, mais le plus fort achalandage comparé à Baie-Comeau et Mont-Joli permet d’espérer plus de stabilité. «Il y a moins de problématique à l’horizon maintenant qu’il y a quelques mois», commente le DG de Développement Économique Sept-Îles.

Pour Paul Lavoie, l’annonce d’investissements importants par Air Liaison est une excellente nouvelle. «Il y a un bon marché en transport aérien à l’aéroport de Sept-Îles et une entreprise qui veut développer.»

Le directeur de DÉSI estime que le programme de billets à 500$ a été bon pour les familles, mais il rappelle qu’il ne s’applique pas aux voyages d’affaires. Paul Lavoie croit que Sept-Îles comme plaque tournante vers les villes minières du nord et les communautés de l’Est de la Côte-Nord a besoin de vols quotidiens fiables et les transporteurs aériens le savent. La compagnie

Air Liaison a annoncé des investissements de près d’un million de dollars à l’Aéroport de Sept-Îles et pour l’acquisition de deux nouveaux avions d’une capacité de 50 passagers pour ses liaisons quotidiennes entre Sept-Îles, Québec et Montréal.