Service réduit au centre mère-enfant de l’Hôpital de Sept-Îles

Le centre mère-enfant du Centre hospitalier régional de Sept-Îles manque de personnel. (Photo Jean St-Pierre, Macotenord.com)

Le manque de personnel infirmier entraîne encore des réductions de services à l’Hôpital régional de Sept-Îles. Les accouchements sont toujours possibles, mais les services de la pouponnière et des soins intensifs pédiatriques sont réduits pour une période indéterminée.

Les nouveau-nés et les enfants nécessitant une surveillance privée devront être transférés dans un autre centre hospitalier. Les femmes ayant une grossesse à risque, dont le nouveau-né pourrait nécessiter des soins intensifs, feront l’objet d’une évaluation et seront transférées, si nécessaire, dans un autre établissement.

Aucun nouveau-né ou enfant en provenance de l’extérieur de la région et nécessitant des soins et une surveillance, ne pourra être admis à l’Hôpital de Sept-Îles. Les soins devront continuer d’être offerts par l’établissement où l’enfant était déjà suivi.

Le CISSS de la Côte-Nord précise que ces mesures visent à s’assurer que les soins offerts aux usagers soient sécuritaires. Le Centre intégré de santé multiplie les démarches afin de combler tous les quarts de travail et rétablir les services dans les meilleurs délais.