Situation critique pour l’industrie forestière sur la Côte-Nord selon Unifor

Le syndicat Unifor interpelle le gouvernement du Québec pour se porter à la rescousse des emplois reliés à l’industrie forestière sur la Côte-Nord.

Par le biais d’un communiqué, le syndicat sonne l’alarme sur la situation qui ne cesse de se détériorer depuis le début de la crise sanitaire.

Le syndicat Unifor rappelle que depuis le mois de mars, ce sont plus de 700 travailleurs qui ont été mis à pied suite à l’arrêt des opérations dans les installations de Résolu à Baie-Comeau et d’Arbec à Port-Cartier. Ces décisions ont eu des impacts sur les opérations en forêt de même que sur les emplois indirects que génèrent normalement ces activités.

 « Le gouvernement du Québec doit agir rapidement dans ces deux dossiers pour éviter la mort de cette industrie sur la Côte-Nord. L’avenir de ce secteur passera obligatoirement par des investissements majeurs aux deux endroits. » déclare Renaud Gagné, directeur québécois d’Unifor.

Le président syndical réclame cependant des garanties d’emplois de la part de ces deux industriels advenant une aide financière du gouvernement.