Steeve Beaupré va continuer d’exiger des investissements du gouvernement de la CAQ

Steeve Beaupré, maire de Sept-Îles

Déçu de plusieurs décisions récentes du gouvernement Legault, le maire de Sept-Îles se sent peut-être moins caquiste, mais pas moins déterminé à aller chercher la part de subventions qui revient à sa ville. Steeve Beaupré a réagi vivement à l’absence de projet sur le boulevard Laure, parmi les 103 inscrits au plan d’investissement en transport routier pour la Côte-Nord.

Lire aussi : Steeve Beaupré songe à déchirer sa carte de membre de la CAQ

En entrevue, le maire Beaupré affirme qu’il multipliera les interventions auprès des ministres de la CAQ pour obtenir le financement des projets d’infrastructures attendus à Sept-Îles.

Le boulevard Laure qui appartient au gouvernement du Québec devient dangereux. Le dossier qui chemine depuis plusieurs années est encore retardé, se désole Steeve Beaupré. «Plus on attend, plus ça va couter cher», se désole le maire.

Entrevue avec Steeve Beaupré, maire de Sept-Îles

Le maire à l’impression que les Septiliens sont obligés de quémander pour chaque projet d’infrastructure, alors que l’économie de la métropole de la Côte fournit beaucoup d’impôt dans les coffres de l’état québécois.

Steeve Beaupré garde espoir d’une annonce d’une participation financière du gouvernement pour la construction d’un pavillon sportif au Cégep de Sept-Îles.

Le maire veut aussi passer un message clair au ministre responsable de la Côte-Nord Jonatan Julien, qui a annulé sa rencontre avec Steeve Beaupré lundi à Sept-Îles. Il n’accepte pas la décision de Québec concernant le transfert de poste de fonctionnaires à Baie-Comeau, mais pas à Sept-Îles.