Table à 38 000$ | Une dépense abusive au CISSS de la Côte-Nord

Le Protecteur du citoyen estime qu’un gestionnaire du CISSS de la Côte-Nord a fait un usage abusif des fonds publics au moment de réaménager une salle de conférence en 2017.

Les faits rapportés à l’époque avaient soulevé l’indignation de plusieurs personnes alors que le CISSS avait fait l’achat d’une table en quartz de 38 000 $ pour point de service de Sept-Îles.

En plus de cette table de prestige, le gestionnaire avait autorisé l’achat de 35 fauteuils de luxe se détaillant à plus de 1000$ pièce.

Deux systèmes audiovisuels avaient également été installés pour une somme d’un peu plus de 90 000$.

Dans son rapport, le Protecteur du citoyen estime que si les achats concernant l’équipement technologique étaient justifiés, il en est autrement pour le mobilier.

« Le Protecteur du citoyen conclut que la décision de la personne mise en cause d’acheter, en 2017, les éléments de mobilier visés par l’enquête constituent un usage abusif des fonds ou des biens d’un organisme public au sens de la Loi facilitant la divulgation d’actes répréhensibles à l’égard des organismes publics. »

Deux recommandations sont émises par l’auteur de ce rapport, soit de prendre les mesures appropriées à l’égard de la personne mise en cause afin d’éviter la répétition de faits similaires et d’effectuer un rappel aux gestionnaires de l’établissement de santé sur les politiques de gestion des contrats d’approvisionnement. Le CISSS soutient avoir pris acte de ces recommandations et avoir agi en conséquence.