Tempête hivernale | « toutes les équipes sont prêtes » – Patrick Gwilliam

Le Vieux-Quai de Sept-Îles a essuyé plusieurs tempêtes au fil des ans. (photo Archives)

Le plan de mesures d’urgences est prêt à être activé à Sept-Îles. Le directeur général, Patrick Gwilliam, surveille particulièrement la situation à Clarke-City là où des débordements côtiers sont possibles.

Les équipes de Patrick Gwilliam ont rencontré dans les dernières heures tous les partenaires, le Ministère des Transports du Québec, le service ambulancier, les pompiers, la sécurité civile et la Sûreté du Québec. 

« On a eu un meeting pour mettre à jour le plan d’intervention tant en cas de neige que de verglas. »

Tous les modèles météos sont observés

Les vents violents sont la principale crainte. « Des coupures de courant sont envisagées et la population doit se préparer en conséquence », affirme M. Gwilliam :

Tous les puits d’eaux potables, même en périphérie de Sept-Îles, ont des génératrices, rassure le DG de la Ville. « On s’est assurés que tous les réservoirs sont remplis à haute capacité, pour prévoir une panne prolongée. »

Des coupures de cellulaires sont aussi possibles : « si un arbre venait à tomber sur notre unique fil de liaison pour le réseau cellulaire, ça causerait des dommages » 

La forte marée inquiète 

Avec les vents d’est, c’est surtout pour les habitants de Clarke-City qu’on est inquiets, indique le Directeur général de la Ville de Sept-Îles, Patrick Gwilliam :

Des équipes seront déployées à l’avance directement sur les territoires des périphéries de Sept-Îles pour permettre d’intervenir rapidement en cas de problématique et si la route 138 venait à fermer. 

Lire aussi – Risque de débordement côtier dans Sept-Rivières, Minganie et en Basse-Côte-Nord