Transition du Provigo en Maxi à Port-Cartier : Il n’y aura plus de boucherie

La transformation du Provigo de Port-Cartier en Maxi aura tout de même un impact moins intéressant pour les employés des départements de la boucherie. Ces départements n’existeront plus, il n’y aura plus aucune coupe de viande sur place, ce sera de la vente en gros.

Shirley Gagnon, présidente du syndicat au Provigo de Port-Cartier, explique que les employés des départements de la boucherie occuperont d’autres postes. Ces employés auront donc une perte de salaire, car ils deviendront commis, « le salaire de boucher n’existera plus, la classe boucher n’existera plus, c’est disparu de la convention », explique madame Gagnon.

Entrevue avec Shirley Gagnon, présidente du syndicat au Provigo de Port-Cartier et Guillaume Tremblay, président de la CSN Côte-Nord.

Guillaume Tremblay, président de la CSN Côte-Nord, affirme qu’il a constaté un grand sentiment d’appartenance des 40 membres syndiqués envers leur épicerie, cette entente permettra donc quand même d’assurer un maintien des opérations et donnera des bonifications de salaires importantes (17,5% sur 7 ans).  

Lire aussi : Entente entre le syndicat et l’employeur au Provigo de Port-Cartier et transition vers un Maxi!