Transport aérien en Côte-Nord : Air Canada revient, Coop TREQ retarde son lancement…

Ça bouge dans le domaine du transport aérien pour la Côte-Nord, mais les milieux politique et économique demeurent aussi inquiets. L’aide financière du gouvernement Trudeau à Air Canada prévoit un retour du transporteur à certains endroits, dont Sept-Îles. De son côté, la Coop TREQ retarde le début de ses vols Sept-Îles-Québec-Montréal en raison de la pandémie.

L’Alliance des Chambres de commerce de la région juge qu’il est grand temps pour le gouvernement du Québec de prendre position pour garantir une bonne desserte aérienne à long terme. « La Côte-Nord réclame depuis plusieurs années un service fiable et à prix raisonnable », commente le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Manicouagan, Antonio Hortas.

«Les régions du Québec sont actuellement dans une impasse en ce qui concerne l’accès à notre territoire par les voies aériennes», décrit la coprésidente de la Chambre de commerce de Sept-Îles, Uashat mak Mani-utenam Kateri C. Jourdain.

Certaines dessertes sont abandonnées par les transporteurs aériens alors que les coûts des billets ne cessent d’augmenter. La Côte-Nord perd de son attractivité en pleine période de rareté de main-d’œuvre, selon le milieu des affaires.

L’Alliance des Chambres de commerce de la Côte-Nord comprend que la situation actuelle à de lourdes conséquences pour de nombreuses compagnies aériennes. Elle estime qu’il faut préparer la relance économique et s’activer à trouver des solutions durables soutenues par les deux gouvernements.

Le Parti Québécois a aussi interpellé cette semaine le gouvernement du Québec à la suite de l’entente de 4,9 milliards $ entre le fédéral et Air Canada. «Qu’attend le gouvernement de la CAQ pour réclamer la juste part des investissements fédéraux en transport aérien pour le Québec des régions? », a demandé le député des Îles-de-la-Madeleine Joël Arseneau.