Trois options ont été étudiées pour la nouvelle urgence à Sept-Îles, DeQuen a été préférée à Évangéline et Père-Divet

Chantale Noël, ingénieure et chef des services techniques et de la planification

L’ingénieure responsable du projet de modernisation de l’Hôpital de Sept-Îles est convaincue que le bon choix a été fait entre trois options pour la construction d’un nouveau bâtiment pour l’urgence et le bloc opératoire. Chantale Noël précise que l’analyse de tout l’espace autour a été effectuée. Le choix de la rue DeQuen avec un nouveau bloc de trois étages était l’option la plus fonctionnelle.

L’idée de reconstruire l’urgence sur la rue Évangéline aurait nécessité un bâtiment en hauteur, alors qu’une reconfiguration de l’entrée principale de la rue Père-Divet pour y annexer le nouveau bâtiment posait d’importants problèmes logistiques.

Plus vaste et moderne

Sept-Îles et l’Est de la Côte-Nord a besoin d’un hôpital régional plus vaste et moderne, conçoit l’ingénieure au projet Chantale Noël. «Les travaux en cours et à venir vont créer des espaces beaucoup plus adéquats pour offrir des soins de santé sécuritaires de qualité.»

Entrevue avec Chantale Noël, ingénieure et chef des services techniques et de la planification

Le manque de place de stationnement au terme de l’importante modernisation prévue à l’Hôpital régional de Sept-Îles reste entier pour l’instant. L’ingénieure et chef des services techniques et de la planification au CISSS Côte-Nord Chantale Noël affirme que plusieurs options sont envisagées.

La haute direction du CISSS Côte-Nord a présenté mardi soir le projet de modernisation de l’Hôpital de Sept-Îles devant une quarantaine de citoyens à la polyvalente Manikoutai. Le chantier se fera en 24 mois sans interruption de service pour construire un nouveau bâtiment rendant l’urgence, le bloc opératoire et la psychiatrie plus vastes et fonctionnels.

Lire aussi : La future Urgence en agrandissement de l’Hôpital de Sept-Îles sera construite sur la rue DeQuen en 24 mois