Un 2e mois consécutif avec peu d’incendies en forêt nord-côtière

(Photo Facebook Sopfeu)

Le bilan du mois de juillet est très positif pour la Société de protection des forêts contre le feu dans les régions du Québec. Les pompiers forestiers ont eu à combattre seulement 43 feux, dont deux sur la Côte-Nord.

La moyenne est de dix feux en juillet pour la Côte-Nord et 94 au Québec sur les 10 dernières années. En juin, le Québec a affiché le plus petit nombre de feux de forêt en 40 ans d’histoire.

Ce résultat peut s’expliquer par un mois de juillet ponctué par plusieurs systèmes dépressionnaires qui ont régulièrement traversé la province, empêchant ainsi le combustible forestier de s’assécher.

Cependant, ces dépressions s’accompagnaient souvent d’orages, ce qui a créé 10 feux de foudre. Bien que les incendies initiés par la foudre correspondent à 23 % des feux répertoriés pour le mois de juillet, ils ont engendré 90 % de la superficie affectée.

Prêt de ressources

Ce mois de juillet plus calme au Québec a permis à la SOPFEU de venir en aide à l’Alberta, qui est aux prises avec plusieurs incendies de forêt. Trois sections de vingt pompiers forestiers ont quitté le Québec le 25 juillet à destination de l’Ouest canadien en plus de neuf spécialistes en gestion des incendies.

La prudence demeure de mise en forêt, pour les spécialistes de la prévention de la SOPFEU. Même si la saison estivale est bien entamée et que la verdure s’est installée sur l’ensemble du territoire, la saison des feux de forêt n’est pas terminée pour autant. «Les feux de camp mal éteints, les mégots de cigarette et les véhicules tout terrain peuvent tous être à l’origine d’un incendie.»