Un beau petit record en 2019 au Port de Sept-Îles, avant un autre plus grand d’ici deux ans

Le quai multiusager du Port de Sept-Îles à Pointe-Noire

L’activité enregistre une croissance de 15% au Port de Sept-Îles. L’année 2019 a permis d’inscrire un tonnage record des 20 dernières années. Si la croissance se maintient, le PDG Pierre Gagnon anticipe que le vrai record de 1979 est à la portée du Port pour 2020 ou 2021.

La stabilité des exportations de l’aluminerie Alouette et la forte reprise en 2019 dans l’industrie du fer se traduisent par la venue de 481 minéraliers dans la baie de Sept-Îles, 53 navires de plus que l’année précédente. Avec la manutention de 29 292 000 tonnes métriques, le Port de Sept-Îles a enregistré en 2019 la quatrième meilleure année de son histoire.

Le PDG Pierre Gagnon constate une belle croissance au quai multiusager. La Phase 2 de la mine du lac Bloom et le projet de mine Kami par Alderon entre Fermont et Wabush, devraient permettre d’autres développements majeurs autour du quai, selon Monsieur Gagnon.

Les croisières internationales ont aussi fracassé un record en 2019 au Port de Sept-Îles avec 18655 passagers et membres d’équipage lors de huit escales. Vraiment, une année d’exception pour le Port, qui a accueilli plusieurs ministres et les deux premiers ministres chez ses partenaires.

Entrevue avec le PDG du Port de Sept-Îles Pierre Gagnon