Un concours à la prudence sur la route 385

Consciente qu’avec le projet de construction de la ligne Micoua-Saguenay, la circulation sur la route 385 et dans les chemins forestiers ne cesse d’augmenter, Hydro-Québec lance une campagne novatrice pour sensibiliser les usagers à la plus grande prudence. 

Stéphane Tremblay, Initiative de journalisme local, MaCôte-Nord.

Mis de l’avant cet été, un concours original permet aux automobilistes, aux camionneurs et aux villégiateurs, en constante augmentation, de recevoir via le Web des messages afin de les sensibiliser à la sécurité routière en illustrant les différents dangers pouvant être rencontrés sur ce tronçon de 82 km reliant Forestville et l’ancienne municipalité de Labrieville. 

En octobre, le 4e message vise à expliquer la dangerosité des nombreuses activités inhabituelles en bordure de la route, comme le déchargement de machineries. Des opérations non standards qui surviennent régulièrement sur cette route redoutable avec ses nombreux virages serrés et serpentins pour lesquels la vigilance est de mise. L’hiver, les usagers doivent redoubler de prudence, notamment en raison de la menace naturelle la plus sournoise pour les automobilistes, la glace noire. 

En partenariat avec la Zec de Forestville, la Zec Labrieville et l’Association des villégiateurs du pont Alice Tremblay, les trois premières publications ont été lues par des milliers d’internautes. La première ayant été pour rappeler que sur la route chaque courbe peut cacher l’arrivée d’un véhicule lourd. La seconde, pour réitérer que la visibilité sera nulle au sommet d’une pente lorsque vous croiserez un autre véhicule. Et la 3e, sur l’importance de se souvenir que les mastodontes, comme les camions de bois ou les surfaceuses, sont imposants sur cette route sinueuse aux nombreuses pentes abruptes.  

«Nous sommes agréablement surpris du taux de participation. Les gens des quatre coins du Québec qui sont abonnés aux pages Facebook de nos partenaires partagent grandement le concours après s’y être inscrits », de dire Martine Lapierre, porte-parole de la Société d’État. 

Les deux derniers messages – au total 12 semaines à raison d’un message aux 2 semaines pour un total de 6 messages – démontreront l’importance d’être vigilant lorsque nous croisons ou que nous sommes derrière un camion de bois. Le dernier consistera à toujours s’assurer d’être bien visible lors des déplacements et d’être à l’affût à l’approche d’un véhicule lourd, surtout que le camionnage est en hausse sur cette route qui permet d’accéder à des ZEC, à la centrale Bersimis-1 et à des territoires de coupe de bois. Elle est aussi une route collectrice, longue de 10 km, qui permet l’accessibilité à partir du kilomètre 55, à la centrale Bersimis-2 d’Hydro-Québec. 

Les gens qui participent au concours peuvent gagner des prix, tels une radio CB, une trousse ou un drapeau de signalisation VTT pour la sécurité. 

Des panneaux indiquant les règles de circulation sont également installés le long de la route, dont les principaux utilisateurs sont des travailleurs d’Hydro-Québec, des transporteurs de bois et des villégiateurs. Dès six points inscrits sur les tableaux, on y remarque que la première règle est écrite avec des lettres encore plus imposantes, soit celle de laisser la priorité aux camions chargés. Ensuite, il est conseillé de garder ses phares allumés en tout temps, de porter sa ceinture de sécurité, de respecter les limites de vitesse, de s’identifier et de ne jamais se stationner dans une courbe.

Cette campagne de sécurité routière d’Hydro-Québec a toute son importance sachant que 20 accidents ont été rapportés sur la route 385 de 2016 à 2019. On dénombre du nombre, sept accidents avec des animaux, deux avec des blessés graves, non mortels, trois avec blessés légers et 15 avec des dommages matériels seulement. 

Notons qu’en 2019 (année la plus récente compilée par le ministère des Transports) 490 usagers empruntaient quotidiennement cette route, dont 16 % de véhicules lourds. Cette anéée, ce chiffre grimpera en flèche avec la construction de la ligne Micoua-Saguenay à haute tension de 735 kV d’une longueur de 262 km, entre le poste de Micoua, situé sur la Côte-Nord, et le poste du Saguenay, au Saguenay-Lac-Saint-Jean. La mise en service des nouveaux équipements est prévue pour 2022.  https://www.hydroquebec.com/projets/ligne-micoua-saguenay/. Déjà,  en cette période de chasse, le volume de circulation sur la route 385 est plus important qu’à l’habitude.

Le ministère des Transports a investi plus de 13 M$ sur cette route dans les quatre dernières années, principalement pour remplacer des ponceaux et effectuer des travaux de rapiéçage de la chaussée.