Un coop pour repenser la desserte aérienne de Sept-Îles et sa région

La solution au retrait d'Air Canada passe par la création d'une coopérative, conclut une étude.

Le maire et la Ville de Sept-Îles travailleront à la création d’une coopérative pour assurer des services aériens adéquats sur la Côte-Nord. C’est la solution retenue par l’étude de l’Institut de Recherche en Économie Contemporaine commandée par l’Assemblée des MRC de la Côte-Nord.

« Il est temps de sortir du système axé uniquement sur des considérations de marché», affirme le maire Réjean Porlier. Le départ d’Air Canada doit permettre la mise en place d’une solution alternative durable, selon lui.

Le rapport conclut que les solutions conventionnelles ne fournissent pas une réponse structurante aux besoins des régions éloignées. L’IRÉC trace les étapes de la mise sur pied d’une coopérative en transport aérien orientée vers l’intérêt du bien commun. Le maire de Sept-Îles Réjean Porlier entend défendre l’option Coop dans le cadre de l’importante réflexion amorcée en région pour trouver une solution durable au retrait d’Air Canada.