Un Félix au premier gala de l’ADISQ pour le collectif Nikamu Mamuitun

Le collectif Nikamu Mamuitun lors du lancement de l'album en 2019

Les jeunes artistes autochtones et allochtones du collectif Nikamu Mamuitun ont reçu hier soir au premier gala 2020 de l’ADISQ, le prix Félix pour l’album de l’année, autres langues que le français ou l’anglais. Quatre femmes membres du groupe ont profité de l’événement télévisé pour livrer une émouvante performance, vêtues de T-shirt affichant «Justice pour Joyce» dénonçant ainsi le racisme.

La région de Sept-Îles, Uashat mak Maliotenam est aussi très bien représentée au grand gala de l’industrie du disque et du spectacle en fin de semaine prochaine. Les auteurs, compositeurs et interprètes Matiu, Shauit et Scott-Pien Picard sont en nomination comme Artiste autochtone de l’année. Le premier Félix de l’histoire dans cette catégorie a été remis à Florent Vollant l’an dernier.

De son côté l’auteur, compositeur et interprète de Sept-Îles Louis-Jean Cormier cumule neuf nominations à l’ADISQ 2020. Il n’a pas reçu de prix hier, malgré trois nominations dans le premier gala. Il pourrait bien se reprendre au grand gala avec ses nominations notamment pour la Chanson de l’année (Je me moi), comme interprète masculin, auteur-compositeur ou pour l’Album adulte contemporain.