Un gain appréciable pour les régions du Québec dans le conflit du bois d’œuvre

La Côte-Nord et le Québec profiteront de la décision de l’Organisation mondiale du commerce concernant les droits imposés par les États-Unis sur l’importation de bois d’œuvre, se réjouit la députée Marilène Gill.

L’OMC confirme que les pratiques forestières québécoises ne contreviennent en rien aux règles du commerce international. La taxe antidumping, maintenant invalide, atteignait un taux moyen de 20,23%. Cette décision constitue une excellente nouvelle pour l’industrie forestière qui représente des centaines d’emplois à Port-Cartier, Baie-Comeau et Sacré-Cœur.

La députée de la Côte-Nord Marilène Gill demande au gouvernement fédéral de mettre en place un programme d’accès aux liquidités pour une relance des activités des compagnies forestières. Le Bloc Québécois souhaite que le gouvernement du Canada négocie une entente pour récupérer de l’argent des Américains pour les taxes payées en trop.