Un jeune artiste décédé d’un cancer revivra ce soir avec le lancement de la Fondation Guillaume-Tremblay

Le Septilien a joué plusieurs rôles au théâtre et dans la Ligue d'impro, dont celui d'arbitre.

Cinq ans après le décès des suites d’un cancer du jeune comédien de Sept-Îles, Guillaume Tremblay revivra à travers une fondation visant la promotion des arts auprès des jeunes. Il faut s’attendre à une grande charge d’émotion pour le lancement ce soir au Centre des congrès à partir de 18h.

Les instigatrices de la fondation préparent ce lancement depuis le mois de mars. La vice-présidente Myriam Saucier et la sœur de Guillaume, Élise Tremblay promettent des surprises lors de cette soirée bénéfice.

Décédé à l’âge de 20 ans le 20 juillet 2017, Guillaume a eu le temps de marquer le milieu culturel à Sept-Îles par son dévouement, son humour et sa passion pour le théâtre d’improvisation. Il a commencé très jeunes avec la troupe de l’école primaire Jacques-Cartier, pour poursuivre au Secondaire, au Cégep, à la Ligue d’impro de Sept-Îles et ailleurs.

Les gens de la LIS participent au spectacle de ce soir, qui sera tout aussi symbolique et émouvant pour ceux qui ont côtoyé Guillaume Tremblay. Les fonds recueillis serviront à investir dans les jeunes et la culture à Sept-Îles. La nouvelle fondation encouragera les voyages culturels à l’étranger par exemple.