« Un néant pour les organismes communautaires en santé et services sociaux sur la Côte-Nord », dénonce la TROC Côte-Nord

La Table régionale des organismes communautaires de la Côte-Nord (TROC Côte-Nord) dénonce le Plan d’action gouvernemental en action communautaire (PAGAC) dévoilé le 14 mai dernier. La Table parle d’un « néant pour les organismes communautaires en santé et services sociaux. »

La TROC Côte-Nord dénonce le fait qu’aucune mesure particulière et additionnelle n’apparait dans le plan pour les 3000 des 4000 organismes communautaires autonomes en santé et services sociaux (OCASSS) au Québec.

« Dans un contexte où l’on parle de plus en plus de refonte du système de santé, il y a lieu de se demander si l’absence totale de mesures pour les OCASSS n’est pas résultante d’une volonté de nous intégrer éventuellement davantage au réseau public. Dans tous les cas c’est inquiétant. » mentionne Shawn Bourdages, coordonnateur à la Table régionale des organismes communautaires de la Côte-Nord.

La Table dénonce également que les OCASSS sont exclus des sommes prévues pour le financement de nouveaux organismes et que la seule mesure du Plan est le rehaussement famélique du financement à la mission des organismes annoncé au dernier budget, soit environ 13 000$ par année par organisme pour les cinq prochaines années.