Un nouveau comité des droits des Premiers peuples demande le report de l’élection à Uashat-Malio

Le Septilien Steeve Trudel parraine la naissance du Comité national des droits des Premiers peuples qui a réuni une douzaine d'Innus dont les anciens chefs Éli-Jacques Jourdain et Tshani Amboise.

Deux anciens chefs et une douzaine de membres du Comité national des droits des Premiers peuples réclament le report des élections de juin 2022 à Uashat mak Mani-utenam et à Matimekush-Lac John. Dénonçant plusieurs fraudes au Code électoral, le groupe conteste depuis 2019 les résultats des dernières élections. Pour le président du nouveau comité Normand Pilot, les prochaines élections ne doivent pas se dérouler dans les mêmes conditions.

Soutenu par l’ancien conseiller municipal de Port-Cartier et candidat à la mairie de Sept-Îles Steeve Trudel, le nouveau comité a interpelé le gouvernement du Canada lors d’une conférence de presse au Centre des congrès de Sept-Îles hier.

Le groupe de citoyens Innus prétend avoir déposé de nombreuses preuves et témoignages à des avocats et des juges dans le cadre des procédures de contestation des résultats des élections de 2019. Le président du Comité national des droits des Premiers peuples Normand Pilot a parlé hier de 60 infractions au Code électoral à Uashat-Malio.

Normand Pilot, président du Comité national des droits des Premiers peuples

À Uashat mak Maliotenam où les résultats ont été dévoilés à 1h30 dans la nuit après le scrutin du 26 juin 2019, Lise Jourdain était représentante du candidat Antonio Fontaine qui a fini deuxième derrière Mike McKenzie réélu. Madame Joudain dénonce de nombreuses fraudes dont le vote de non-résidents de la communauté et le dépouillement de boîtes de scrutin sans témoin.

Entrevue avec le président du Comité national des droits des Premiers peuples Normand Pilot, l’ancien chef Matimekush Lac-John Tshani Amboise et Lise Jourdain citoyenne innue d’Uashat