Un nouveau conseil des pêches pour se réapproprier le droit de capture sur les battures en Côte-Nord

La députée de Manicouagan a participé à une marche dans les rues de Port-Cartier en 2019 dans le dossier des pêches récréatives. (Photo archive)

Marilène Gill a présidé il y a une semaine la première rencontre de travail du Conseil des pêches de Manicouagan. Redonner le droit aux gens de la Côte à une pêche récréative en famille sur les battures est au cœur des priorités.

La députée de Manicouagan veut d’abord réfléchir avec les membres du comité des moyens pour atteindre l’objectif de redonner accès aux ressources marines comme le homard facilement accessible à marée basse.

Le nouveau conseil regroupe des représentants de chaque MRC de la Côte-Nord. La députée a fait adopter une motion d’étude au Comité permanent des Pêches et des Océans. Il devrait définir le concept de pêche récréatif et organiser une consultation.

Les jeunes de la Côte-Nord sont privés d’une activité traditionnelle qui a été appréciée par les aînés (Photo Archive juin 2019 à Port-Cartier)

La députée Gill veut aussi consulter l’industrie des pêches commerciales et les Innus de son comté dans ce dossier. «J’ai bon espoir que les travaux du nouveau conseil des pêches seront fertiles», annonce la députée de Manicouagan.