Un plan de pêche au homard sans nouveau permis sur la Côte-Nord pour 2022

Après la pêche du crabe des neiges et de la crevette, ce sera bientôt le début de celle du homard en Côte-Nord. (photo Shipek)

La pêche du homard débutera le 2 mai à Port-Cartier et le 16 mai à Sept-Îles, sans ajout de nouveaux permis, a statué le ministère des Pêches et des Océans dans son plan de pêche 2022. La Côte-Nord enregistre déjà des records de capture chaque année depuis 2016, avec seulement 24 permis sur un vaste territoire.

Ailleurs, la capture de homard a débuté cette semaine dans certaines provinces maritimes. En Gaspésie et aux Îles, les homardiers prendront la mer samedi. La pêche commerciale du homard dure 11 semaines dans les zones de la Côte-Nord, sans limite de quotas par pêcheur. À elle seule, l’entreprise Pêcherie Uapan d’Uashat a réalisé des taux de capture en forte hausse, passant de 6000 à 28 000 livres de homard dans la baie de Sept-Îles en 4 ans.

Devant la forte croissance de la biomasse de homard dans la région, l’Alliance des pêcheurs professionnels réclamait 30 nouveaux permis de pêche au homard pour ses membres sur la Côte-Nord. Une entente avait été conclue à Sept-Îles pour un partage 50-50 des futurs permis entre pêcheurs innus et non-autochtones.

Le ministère des Pêches et l’industrie ont finalement convenu que la prudence était de mise et qu’une meilleure compréhension de la hausse de la ressource sur la Côte-Nord du Saint-Laurent était souhaitable. La pêche commerciale du homard est beaucoup plus récente dans la région et est encore mal documentée.

Lire aussi : La prudence est de mise avec la nouvelle abondance du homard sur la Côte-Nord