Un rendez-vous intime avec le romancier Septilien Denis Thériault

Denis Thériault a décidé qu’il était temps de revenir à Sept-Îles, sa ville natale. Comme il peut exercer son métier d’écrivain n’importe-où, aussi bien s’installer là où on s’est toujours senti inspiré. C’est d’ailleurs à la Bibliothèque Louis-Ange-Santerre aujourd’hui que Denis Thériault lance son sixième roman «Le samouraï à l’œillet rouge» dans le cadre d’un 5 à 7 d’échange avec l’auteur d’ici.

Le Septilien qui a toujours écrit, a vécu quelques refus pour ses premiers scénarios de film et romans, avant de voir les portes s’ouvrir pour une belle carrière, comme scénaristes pour Télé-Québec entre autres et comme romancier. C’est en anglais qu’un premier scénario pour le cinéma de Denis Thériault se travaille à partir du quatrième roman La fiancée du facteur.

L’Iguane, son premier livre publié en 2001 qui se déroule dans les paysages maritimes de Sept-Îles, fait aussi l’objet d’un projet cinématographique britanniquo-américain sérieux.

Entrevue avec Denis Thériault, romancier
Denis Thériault (photo Édition Leméac)

Denis Thériault nous dit qu’il écrit les romans qu’il aurait aimé lire. Quelques années ont passé de l’idée originale du livre «Le samouraï à l’œillet rouge» jusqu’à son lancement aujourd’hui par les éditions Leméac. Maintenant qu’il vient de défaire les boîtes de son retour permanent à Sept-Îles, l’auteur active plusieurs chantiers littéraires en même temps pour la suite de sa carrière.

Lire aussi: Le romancier Denis Thériault lancera «Le samouraï à l’œillet rouge» chez lui à Sept-Îles