Un sondage sur l’alcoolisme et la toxicomanie

Les jeunes autochtones de Uashat-Maliotenam sont invités par le biais d’un sondage à quantifier leurs fréquences et dévoiler leurs habitudes de consommation en précisant les drogues les plus répandues.

Stéphane Tremblay, Initiative de journalisme local, Macotenord.com

Un comité a été mis sur pied pour déterminer des actions à poser pour venir en aide avec de la prévention et de l’accompagnement pour les jeunes innus qui vivent des problèmes d’alcool, de drogues ou de jeux de loterie.

 »Le protocole sera un guide pour travailler ensemble pour le mieux-être des jeunes et de toute la communauté », peut-on lire dans le communiqué envoyé par le conseil.

Les parents invités à participer au sondage

Le conseil de Uashat-Maliotenam demande la participation des parents mentionnant avoir réalisé plusieurs étapes dans la construction du protocole.  »Nous sommes maintenant à l’étape de la consultation. Comme parents, vous êtes les premiers accompagnateurs de vos jeunes et vos commentaires nous seront précieux. »

Le sondage sera en ligne jusqu’au 4 décembre à l’adresse suivante:

https://forms.gle/YETPYEEdjA3XHJoZ6

Les réponses des parents permettront un portrait plus actuel de la situation avec un protocole qui se veut  »à l’image des réalités de notre communauté qu’il tienne compte de la culture, qu’il soit centré sur les forces de nos jeunes et les vôtres. »

Rappelons qu’en 2017, le conseil avait sorti les muscles pour tenter d’enrayer le trafic de drogues sur son territoire en créant une escouade mixte formée de policiers innus et de la Sûreté du Québec.

Notons que la création de cette escouade était l’une des recommandations du coroner Bernard Lefrançois, à la suite de son enquête publique sur la vague de suicides qui a durement frappé en 2015 cette communauté de quelque 3000 autochtones.