Une année d’opération sans interruption en vue pour les Métallos de Havre-Saint-Pierre

La mine à ciel ouvert de Rio Tinto Fer et Titane au nord de Havre-Saint-Pierre. (photo RTFT)

Les travailleurs de la mine de Rio Tinto Fer et Titane à Havre-Saint-Pierre se dirigent vers une saison sans interruption. L’an dernier, la mine a produit sur 33 semaines et cette année pourrait être comparable. L’entreprise n’a d’ailleurs pas annoncé d’arrêt des opérations cet été.

Les syndiqués Métallos de la mine du lac Tio au nord de Havre-Saint-Pierre ont vécu une période d’inquiétude avec deux petites saisons de seulement 24 semaines de travail en 2016 et 2017. Depuis, le prix des produits du titane a connu une remontée sur les marchés.

La production de la mine de Havre-Saint-Pierre demeure trop dépendante des activités de l’usine de Rio Tinto Fer et Titane à Sorel, selon le coordonnateur du syndicat des Métallos sur la Côte-Nord, Nicolas Lapierre.

Un projet de valorisation des résidus du minerai de la Côte-Nord pour extraire l’oxyde de scandium s’annonce prometteur. Rio Tinto opère une usine pilote à Sorel. Le scandium est un minéral rare utilisé en aérospatiale et en électronique.

Nicolas Lapierre applaudit l’initiative de Rio Tinto Fer et Titane. Il rêve toutefois de marchés plus diversifiés pour le minerai de Havre-Saint-Pierre et d’un concentrateur sur la Côte-Nord.