Une année exceptionnelle à venir pour les judokas de Sept-Îles

(photo Académie judo Sept-Îles)

La relance des sports de combat arrive à point pour l’Académie de judo de Sept-Îles, qui prépare une année exceptionnelle avec l’inauguration, d’ici janvier, d’un dojo tout neuf au Centre socio-récréatif.

Depuis quelques jours, les contacts rapprochés sont autorisés en contexte d’entraînement pour la boxe, le karaté et le judo, ce qui permet aux clubs de Sept-Îles de prendre des inscriptions et planifier une saison 2020-21. L’Académie de judo n’a pas pris de retard dans l’organisation de ses activités. Elle utilisera un gymnase en attendant la fin du chantier de transformation de l’ancienne piscine de la Ville de Sept-Îles en dojo. Les travaux devraient être complétés à la fin novembre pour une inauguration en décembre ou janvier.

La nouvelle installation sera accueillante autant pour les parents que pour les jeunes judokas, affirme le directeur technique de l’Académie de judo de Sept-Îles David Beaudin.

L’ancien de l’Académie de judo de Sept-Îles et espoir olympique Étienne Briand arrive aussi à un tournant de sa carrière. Ses chances d’une participation olympique aux Jeux de Tokyo reportés à 2021 sont réelles. Il devra toutefois devancer son coéquipier Antoine Valois-Fortier. Les deux se positionnent dans le Top 20 au classement mondial, mais un seul représentera le Canada aux prochains Jeux olympiques.