Une étude portera sur l’effet du transport ferroviaire sur le saumon de la rivière Nipissis

(Photo: MFFP)

L’Association de protection de la Rivière Moisie (APRM) donne le mandat à l’Institut national de recherche scientifique d’étudier l’impact du transport ferroviaire sur la survie embryonnaire du saumon de la rivière Nipissis.

Ce projet de plus de 100 000$ est payé conjointement par l’APRM, Rio Tinto IOC et le chemin de fer QNS&L.

L’étude servira à déterminer si le passage répété en moyenne d’une douzaine de trains quotidiennement le long de la rivière Nipissis cause une mortalité accrue des œufs de saumons dans cette zone.

Plusieurs données seront recueillies dont la quantité de vibrations du lit de la rivière causées par le passage des trains et l’effet des différentes vibrations sur les embryons de saumons.

L’Institut national de recherche scientifique publiera ensuite des recommandations pour limiter les impacts du passage des trains dans ce secteur.