Une mairesse et des anciens conseillers en Basse-Côte, sous la loupe de la Commission municipale du Québec

(Photo: saintaugustin.ca)

La ministre des Affaires municipales Andrée Laforest s’inquiète et mandate la Commission municipale du Québec d’intervenir à Saint-Augustin en Basse-Côte-Nord. Le Directeur général des élections du Québec a déposé des accusations pénales en lien avec les infractions à la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités.

Plusieurs constats d’infraction s’adressent à la mairesse actuelle Gladys Martin et d’anciens conseillers municipaux. La Commission aura le mandat d’agir à titre d’observateur, afin de s’assurer du respect des lois.

«Les informations portées à mon attention sont préoccupantes. Je souhaite agir rapidement au bénéfice des citoyens. Pour ce faire, des recommandations doivent émaner de la CMQ et c’est pourquoi j’ai demandé son intervention à Saint-Augustin. Il en va du respect de notre démocratie», déclare la ministre des Affaires municipales Andrée Laforest dans un communiqué de presse.