Une pénurie de 36% de pharmaciens, lourde de conséquences au CISSS Côte-Nord

Avec huit postes de pharmacien non comblés sur 23, le CISSS Côte-Nord a fait appel aux services de dépanneurs pour 933 jours en un an. La pénurie coûte cher et nuit à la couverture de soins dans les hôpitaux et les CHSLD de la région, selon l’Association des pharmaciens d’établissements de santé du Québec.

Le taux de pénurie de pharmaciens au Québec se situe à 19%, alors qu’au CISSS Côte-Nord il s’élève à 36%. L’Association des pharmaciens d’établissement réclame des actions rapides.

« L’insuffisance en soins pharmaceutiques a des conséquences négatives dans les urgences de la région et entraîne des risques d’accident médicamenteux », craint le président de l’Association, François Paradis.

Il souhaite un renouvellement de l’entente de travail entre les pharmaciens du réseau de la santé et le gouvernement du Québec, échue depuis mars 2020, avec des hausses de salaire de 20 à 50% pour valoriser la profession auprès des jeunes et favoriser le recrutement.