Une pénurie de main d’œuvre inquiétante pour les PME de Sept-Îles

La Côte-Nord, c’est beaucoup de belles choses, pas seulement des gens qui parlent forts, selon la Septilienne Véronic Lavoie.

La sévère pénurie de main d’œuvre qui afflige le secteur de la restauration et du commerce inquiète le maire de Sept-Îles. Réjean Porlier perçoit tout de même des signes encourageants dans l’intérêt des nombreux visiteurs de passage. Sept-Îles déborde de visiteurs intéressés par nos attraits. La pandémie aura-t-elle un effet de migration interrégionale favorable?

Pour l’instant, ce sont les PME qui écopent, alors que les grandes entreprises recrutent plus facilement grâce à des conditions salariales attrayantes, constate Réjean Porlier.

La Ville fait encore face à quelques défis pour être plus attractive. Elle doit favoriser l’accès à des logements abordables et attirer les étudiants dans des formations exclusives, remarque le maire Porlier.

Le gouvernement du Québec doit aussi régler le problème de l’accès à des services de garde en CPE pour les jeunes familles, pense-t-il. Le maire laisse à Développement Économique Sept-Îles le soin de mettre en place un plan d’action pour le recrutement de nouveaux citoyens.