Université du Québec à Chicoutimi : une rentrée en demi teinte pour les étudiants du campus de Sept-Îles

Le Pavillon Alouette de l'UQÀC à Sept-Îles. (Photo : ArsenalMedia)

Claude Fortin, Initiative du journalisme local

Les étudiants du campus de Sept-Îles de l’Université du Québec à Chicoutimi, UQAC, doivent faire leur deuil des activités de la rentrée encore cette année. Les conditions sanitaires empêchent l’institution de tenir les traditionnels événements prévus pour l’accueil des étudiants. « Il n’y aura pas d’activités sociales », explique Marie-Karlynn Laflamme, directrice du service des Communications et des relations publiques, qui invite cependant les étudiants à venir sur place afin de visiter les installations.

Madame Laflamme regrette cette situation étant donné l’importance que représentent les activités de la rentrée, en particulier pour les nouveaux étudiants. « Les activités de la rentrée, c’est ce qui crée le sentiment d’appartenance et ce qui donne le coup d’envoi, souvent, à toute une carrière », soutient Marie-Karlynn Laflamme qui ajoute que toutes ces activités, « c’est le petit plus qui fait en sorte qu’on a le goût d’y retourner et c’est aussi l’occasion de rencontrer nos collègues. Ça dynamise les campus».

Les résultats d’un sondage mené par l’UQAC sur l’ensemble de ses campus, montreraient d’ailleurs que les activités sociales et le contact avec les autres représentent ce qui a le plus manqué aux étudiants tout au long de la pandémie. « Y a un gros plus au niveau de l’académique, au niveau des cours, mais au niveau du social, on a encore un petit peu de chemin à faire, malheureusement », reconnaît-elle.

Le port du masque de procédure sera par ailleurs obligatoire en tout temps sur le campus de Sept-Îles. Il pourra cependant être retiré si une distance de deux mètres peut être assurée entre les individus. Par exemple, un étudiant appelé à faire une présentation en classe, devant ses collègues, pourra retirer son masque si deux mètres de distance le séparent de son auditoire.

156 étudiants sont actuellement inscrits pour le trimestre d’automne au campus de Sept-Îles. La direction de l’UQAC s’attend d’y recevoir environ 200 étudiants cette année, dont une cinquantaine d’autochtones. « Y a un blitz d’inscriptions qui se voit la dernière semaine avant le début de la session.

Les programmes de baccalauréat en travail social. en éducation pré-scolaire et primaire, ainsi que celui en sciences infirmières sont parmi les plus populaires au campus de l’UQAC de Sept-Iles.